TRIBUNES DU MOIS
DE FÉVRIER 2024

Majorité municipale

La Fable de la Mairie et de l’Association saison 4, épisode 2.
 
Dans une ville, jadis, régnait confusion,
Sous le drapeau vibrant de la Révolution.
Liberté, Égalité, Fraternité,
Trois mots gravés, l’essence de la cité.

La Mairie, sage et juste, observait,
Que dans son domaine, le désordre s’installait.
Chacun, dans son coin, réclamait son droit,
Les administrés et chaque association, sous son toit.

« À moi l’espace ! » criait l’un,
« L’équipement est mien ! » clamait l’autre, aucun ne cédant un pouce de terrain.
Le temps, non les gens, avait ourdi ce désarroi,
Où chacun tirait la couverture, sans loi.

Les présidents, telles des abeilles,
Voulaient butiner sans partager le miel des merveilles.
« Exclusivité ! » disaient-ils, « nous sommes rois ! »
Refusant le partage, sourds à toute autre voix.

La Mairie, dans son rôle, d’un geste audacieux,
Déclara : « C’est fini, jouons un jeu vertueux.
Le passé est passé, nul ne sera lésé,
Demandez, et dans l’égalité, vous serez traités. »

Ainsi naquit une convention nouvelle,
Fruit du labeur et de la veille.
Signée par tous, un pacte de paix,
Pour que chacun, en fraternité, trouve son aisance et son fait.

La morale de cette histoire, mes amis,
Est que dans l’union, le respect mutuel survit.
Quand la communauté s’entraide et s’unit,
Le domaine public devient un paradis.

Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existées serait purement fortuite.



Opposition municipale

Ensemble pour Saint Arnoult
Après le bilan (vide) des réalisations de la majorité à mi-mandat, abordons maintenant les abandons de projets structurants que JC Husson avait lancés pour améliorer la vie des Arnolphiens :
La Maison Médicale, qui figurait parmi les premiers contrats signés avec le Département, qu’ils ont été totalement incapables de mener à bien. La commune n’a plus son mot à dire sur ce projet, que le Département lancera plus tard et dont l’achèvement interviendra des années après le départ en retraite des médecins actuels. La majorité actuelle est 100% responsable du désert médical qui menace la commune.

Les logements sociaux du Champ des Pommiers, à l’abandon depuis de trop nombreux mois. Rappelons que leur liste s’était constituée principalement contre ce projet social, pourtant imposé par la loi et les besoins de logements sur la commune. Le soutien aux personnes fragiles (« ces gens-là » comme ils les appellent en Conseil municipal) est le dernier de leur souci.

… suite le mois prochain).


Saint-Arnoult et Vous
« Quel avenir pour le sport ?

Les mois se succèdent avec une continuité immuable d’une politique de « terre brulée ».

Après avoir bâillonné le public en supprimant son temps de parole en fin de Conseil, décider en autocratie de l’environnement futur de St Arnoult, voilà que le Maire & Co s’attaquent à la plus grande association de notre commune : l’USSA.

L’équipe municipale considère certainement le sport arnolphien comme accessoire, sans tenir compte des bénéfices sociaux qu’il apporte.

Quel que soit le motif de discorde, en continuant à spolier toute concertation et dialogue et en mettant au pied du mur l’USSA, c’est tout le tissu associatif et du bénévolat que cette majorité dédaigne et met en péril.

L’accès au sport est un bien précieux qu’il faut préserver et réinventer avec des infrastructures innovantes.

En cette année de JO, le sport devrait être un lien fédérateur pour notre ville en portant ses valeurs de partage, de respect.

Unis autour de la devise olympique « Citius, Altius, Fortius ».


Rencontres Citoyennes
Nous aspirons plus que jamais à un apaisement du débat publique, que la gestion communale de St Arnoult soit faite dans la solidarité, la fraternité, le respect de la vérité, des personnes, la dignité du débat et l’attention porté à chacun.

À l’échelle locale, de nombreux projets d’aménagement rencontrent l’opposition de riverains (le champ des pommiers ou l’ADEA2 plus récemment) qui ne souhaitent pas être impactés négativement par des choix auxquels ils n’ont pas été associés.

La démocratie participative peut-être un remède possible à la crise de la défiance croissante des citoyens quant à légitimité des décisions politiques. La page Facebook d’ACA (Assemblées Citoyennes Arnolphiennes) est créée pour que vous puissiez vous exprimer, participer aux événements et suivre l’actualité de l’association.

Nous tenterons de constituer un groupe représentatif afin de contribuer à la décision politique en produisant des propositions à l’issue d’un processus d’information et de séquences de délibération.
​​​​​​​
Bien à vous

TRIBUNES DU MOIS
DE JANVIER 2024

Majorité municipale

Une Belle et Bonne Année à Vous, Arnolphienne ou Arnolphien - Saison 4 Épisode 1.
 
En ce début d’année, nous, l’équipe municipale, tenons à vous adresser nos vœux les plus sincères pour cette nouvelle année. Que 2024 soit pour vous et vos familles une année de bonheur, de santé et de prospérité.

L’année écoulée a été marquée par des défis importants, mais également par de nombreuses réussites. Votre résilience et votre engagement envers notre commune ont été une source d’inspiration constante pour nous. Ensemble, nous avons avancé sur des projets essentiels et avons démontré la force de notre solidarité communale. Le projet de l’Avenue Grivot est désormais en cours ; nous avons contré la hausse exceptionnelle de l’énergie grâce à des plans d’économie extraordinaires, à la solidarité des habitants de Saint-Arnoult-en-Yvelines, et à l’investissement sans faille du personnel de la commune.

Nous avons à cœur de renforcer notre tissu social, en soutenant les initiatives locales et en favorisant les rencontres entre générations. La culture, le sport et les activités associatives resteront au cœur de notre action, car ils sont le ciment de notre communauté. Pour l’année à venir, nous sommes déterminés à poursuivre nos efforts pour améliorer la qualité de vie dans notre belle ville. Nous continuerons à œuvrer pour un développement durable, respectueux de notre environnement, et pour une commune où chacun peut trouver sa place et s’épanouir.

Comme pour l’Avenue Henri Grivot, où la commune a investi dans des places de parking et des trottoirs aménagés pour faciliter les déplacements doux, nous allons améliorer les espaces de vie, les espaces partagés et le stationnement dans Saint-Arnoult. C’est votre confort qui nous motive dans chacun de nos projets futurs, qu’ils concernent les écoles, le sport ou l’amélioration de la qualité de vie arnolphienne.

Nous tenons également à remercier tous les acteurs de la vie locale : associations, commerçants, artisans, et bénévoles pour leur contribution essentielle à la dynamique de notre ville.

Enfin, nous souhaitons que cette année soit pour vous l’occasion de réaliser vos projets et de vivre des moments de joie et de partage. Que 2024 soit une année de paix, de tolérance et de solidarité.

Avec toute notre considération et notre dévouement.



Opposition municipale

Ensemble pour Saint Arnoult
L’équipe Ensemble pour Saint-Arnoult vous présente ses meilleurs vœux pour l’année 2024.

Nous sommes à mi-mandat municipal et, comme dans de nombreuses communes, il est normal d’effectuer un bilan des réalisations en 3 ans :
1. Installation de 17 caméras de surveillance, visant les entrées/sorties de ville et quelques bâtiments municipaux

Et puis ????
…………………………………………………..
……………………………………………………
……………………………………………………
……………………………………………………
……………………………………………………
……………………………………………………
……………………………………………………
……………………………………………………
………………………………….....................

Rien d’autre… Ahurissant vide.

Prenez soin de vous (puisque la majorité se désintéresse de vous et de votre quotidien).


Saint-Arnoult et Vous
« Qui donne la leçon, doit l’exemple »

Aux élus de la majorité qui piétinent la démocratie, à cette majorité manipulatrice de la vérité : leurs efforts à mépriser systématiquement les oppositions ne dupent plus personne et démontrent qu’ils sont indignes et illégitimes à diriger notre ville.

Par la passerelle de tous les excès de pouvoir, leur volonté d’exclure toute forme de dialogue et participation citoyenne sera un marqueur fort de leur mandat.

À ces donneurs de leçons qui brillent par la calomnie mais pas par l’exemple : « Ne dites pas, montrez simplement. Ne parlez pas, agissez simplement. Ne promettez pas, prouvez simplement ».

Mais, par leur mépris de l’intérêt général, la majorité aura permis pour la 1ère fois à St Arnoult, que des membres des 3 groupes d’oppositions se rassemblent autour de valeurs et actions communes, et les groupes « Saint Arnoult et Vous » et « Rencontres Citoyennes » ont décidé d’associer leurs tribunes d’expression…
/…/

Suite ci-dessous...

Rencontres Citoyennes
Pour rappel, nous avons soulevé dans la tribune du mois de décembre que ne pouvions pas exercer correctement nos fonctions d’élus pour communiquer avec nos Co-citoyens.

En effet, la Maire censure nos publications en supprimant volontairement nos coordonnées. De ce fait, nous ne pouvons pas être contactés et échanger avec vous sur les sujets relatifs à notre commune.

Aucune commission, ni réunion essentielle afin de relayer les informations et partager les points de vue avec les Arnolphiens, même dans les conseils municipaux il n’y a plus de place aux débats, la majorité décide seule. Et dans cette même tribune, on nous reproche de ne pas être à la hauteur de nos fonctions. On marche sur la tête !

Mais nous n’abandonnons pas, les statuts sont prêts et L’association « Assemblées Citoyennes Arnolphiennes » verra le jour au premier trimestre 2024, des réunions publiques seront organisées pour répondre au mieux à vos questions et débattre avec vous.

Nous vous souhaitons une bonne année pour 2024.

TRIBUNES DU MOIS
DE DÉCEMBRE 2023


Majorité municipale

Mesdames et Messieurs les conseillers municipaux de l’opposition, veuillez ne pas oublier votre rôle Saison 3 épisode 11.

À la demande de beaucoup d’Arnolphiens très interloqués par les réactions, questions, tribunes des conseillers municipaux de l’opposition nous nous permettons donc de rappeler leur rôle :

Ils doivent représenter les Citoyens.
Les conseillers municipaux de l’opposition représentent une partie importante de la population locale. Leur rôle principal est de s’assurer que les voix et les préoccupations de leurs électeurs soient entendues au sein du conseil municipal. Cette représentation est essentielle pour garantir que toutes les perspectives soient prises en compte dans la prise de décisions.
Il y a bien longtemps que ça n’est pas arrivé.

Ils doivent contribuer aux débats politiques.
Les conseillers de l’opposition apportent des points de vue alternatifs lors des débats du conseil. Ils sont souvent à l’origine de débats constructifs et peuvent proposer des modifications ou des alternatives aux propositions des élus de la majorité. Cette contribution est essentielle pour atteindre des politiques plus équilibrées.
La plupart d’entre vous ne veulent pas contribuer mais bien freiner.

Ils doivent travailler avec la communauté.
Les conseillers de l’opposition travaillent étroitement avec les communautés locales, écoutant leurs problèmes et agissant en tant qu’intermédiaires entre les citoyens et le conseil municipal. Ils organisent souvent des rencontres, participent à des événements locaux et sont accessibles à leurs électeurs pour discuter de leurs préoccupations.
Il semble que ce travail ne fasse pas partie de leur programme…

Ils doivent jouer un rôle Constructif
Bien que l’opposition semble être en désaccord constant avec la majorité, son rôle n’est pas uniquement de critiquer. Un conseiller de l’opposition efficace propose des solutions constructives et collabore avec tous les membres du conseil pour améliorer la vie des citoyens.

Cette partie a été si rare que nous avons fini par ne plus organiser la majorité des commissions qui servaient uniquement à freiner nos actions. 
Vous avez perdu les élections, certes, mais ne vous inquiétez pas vous avez un rôle dans la commune, il suffit juste de bien vouloir en assumer le travail.

Joyeux Noël
Toute ressemblance avec des personnes existantes semble être hélas une réalité…




Opposition municipale


Ensemble pour Saint Arnoult
Quand on n’a pas le courage d’affronter la réalité, on invente une histoire pour se rassurer.

C’est ce qui arrive à la majorité qui crie victoire après le rejet de notre action en justice concernant le mode d’acquisition d’une parcelle zone des Corroyés.

S’ils avaient eu le courage et la décence de se présenter à l’audience, ils fanfaronneraient moins.

Le tribunal a confirmé que le moyen juridique utilisé pour acquérir cette parcelle était « pour le moins curieux et étonnant » mais que, en l’absence de mandat écrit donné à leur intermédiaire miraculeux, il ne lui était pas possible de se prononcer, faute de preuve.

Le Tribunal a donc validé par défaut une acquisition faite sur la base d’une entente occulte, effectuée hors de tout contrôle des élus, alors qu’il aurait sanctionné le même accord s’il avait été écrit.

Où est la logique?
Mais le Tribunal a reconnu la pertinence de notre action en refusant la demande de la majorité de nous condamner à leur verser 2.000€ (pour avoir osé s’opposer ?).


Saint-Arnoult et Vous
SI VITE QUE COURE LE MENSONGE … LA VÉRITÉ UN JOUR LE REJOINT ”
La limite à la diffamation et à l’acceptable a été encore une fois franchie dans la tribune de novembre de la majorité.
Cette équipe ose argumenter une décision du Tribunal en publiant de fausses informations et en proférant des propos diffamants envers des personnes extérieures à cette affaire ; c’est inacceptable.
En préférant publier des fakes news qu’un bilan de mi-mandat, cette majorité démontre son incapacité à gérer notre ville, ainsi que le non-respect de ses engagements.
Accuser pour se disculper de ses propres erreurs ; tenter de justifier l’injustifiable en dénigrant les conseillers de l’opposition, est indigne d’un élu. Le maire devra en répondre devant la justice.
Espérons que cela suscite dans cette majorité des remises en question, des votes plus réfléchis, et finalement un élan de démocratie, plus respectueux de chacun et indispensable pour tous.
Que ces fêtes de fin d’année vous apportent sérénité et bienveillance.

Rencontres Citoyennes
Notre groupe a envoyé pour publication dans l’Éclair, une tribune dans laquelle des coordonnées étaient notées pour que les arnolphien.ne.s le souhaitant puissent nous contacter. La mairie en a censuré la publication. L’Éclair communique dans presque tous ses numéros les noms et coordonnées téléphoniques d’enseignes à but lucratif.

Pourquoi la mairie censure-t-elle ainsi la communication des coordonnées des groupes d’opposition actuels à nos administré.e.s ? Cela freine fortement l’action de nos élu.e.s qui de par leurs rôles de conseillers municipaux, ont le devoir et la fonction première de représenter l’ensemble des citoyens.

De plus, suite au dernier conseil municipal, une élue de la majorité est à présent indemnisée avec nos impôts pour la communication entre élu.e.s. Nous élu.e.s de l’opposition demandons a être également en copie de ses communications afin d’avoir le même niveau de connaissance sur les affaires municipales, (de faciliter les débats et de contribuer à des projets cohérents.

TRIBUNES DU MOIS
DE NOVEMBRE 2023


Majorité municipale

L’opposition voit sa requête au Tribunal rejetée !... Saison 3 épisode 11.
Comme nous l’expliquons depuis des mois, nous avançons grâce à vous les Arnolphiennes et Arnolphiens engagés et nous entendons vos encouragements.

L’opposition quant à elle, semble confondre le conseil municipal avec un théâtre de fiction où elle voudrait nous imposer une tribune permanente en confondant la réalité et leurs désirs. Ils parlent beaucoup d’eux, mais n’abordent jamais les sujets de fond qui feraient avancer la ville... Heureusement la majorité travaille.

La meilleure réponse c’est celle du Tribunal Administratif de Versailles qui leur a adressé un message fort en rejetant une nouvelle fois leur requête.

Malgré leur assurance, leurs attaques systématiques non fondées, voilà le résultat... Et nous pensons que c’est bien le problème, ils cherchent toujours à se mettre en avant, sans jamais parler du sujet de fond, qu’il s’agisse de l’amélioration de l’habitat, des équipements, du confort ou du bien-être des Arnolphiennes et des Arnolphiens... Ils ont encore perdu, nous en avons l’habitude, mais dans ce cas comme dans les autres c’est aussi la ville et ses habitants qui ont perdu 2 ans et tout cela à cause d’eux.

Pour rappel le projet c’est de sécuriser nos enfants en déménageant le centre technique municipal, d’améliorer les conditions de travail des agents de la commune dont le bien-être est aussi notre responsabilité, mais également de moderniser et réhabiliter nos écoles devenues trop énergivores. La Région et l’État ont accepté sans condition il y a longtemps déjà, d’accompagner et de subventionner notre projet... Car ce projet c’est juste du bon sens pour nos enfants, pour la planète...

L’ensemble devait prendre 3 ans... Nous sommes bloqués depuis 2 ans...

Voilà pourquoi ils n’auront plus de commission car le fond ne semble pas les intéresser.

Voilà pourquoi nous pensons que la ville n’est pas leur priorité.

Voilà pourquoi nous les comparons à une obstruction plutôt qu’à une opposition.

Voilà pourquoi nous avancerons malgré eux.

Chaque Arnolphienne et Arnolphien voient une fois de plus leurs réelles motivations.

Toute ressemblance avec des personnes existantes est hélas une réalité...




Opposition municipale


Ensemble pour Saint Arnoult
La démocratie locale est en grand danger.

La majorité fait feu de tout bois pour imposer son absolutisme.

Les questions du public en Conseil municipal sont supprimées sans justification.

Les questions ‘orales’ des oppositions doivent être posées par écrit (!) à l’avance pour que les services préparent une réponse qui sera ânonnée par un adjoint, sans possibilité de débat.

Aucune commission municipale ne fonctionne malgré nos demandes répétées.

La majorité se moque des questions de la commune et préfère passer du temps à imposer un règlement intérieur digne d’un régime autocratique, qui permet à la Maire d’exclure toute personne qui manifesterait sa désapprobation et de l’empêcher d’assister aux séances suivantes.

Elle fait voter une disposition qui lui permet de faire supporter par la commune les frais des innombrables procédures qu’elle engage contre les Arnolphiens et les élus d’opposition qui ne courbent pas l’échine. Aucune n’aboutit, mais les frais s’accumulent, payés par nos impôts.


Saint-Arnoult et Vous
« Nous sommes en deuil »

En hommage à toutes les victimes de la barbarie, nous ne publierons pas de tribune politique en novembre.
(Chacun peut nous contacter et suivre notre actualité sur note site Facebook : Saint Arnoult et Vous).

Cet espace d’expression, nous le dédions à TOUS nos professeurs, enseignants qui participent à ce que la Lumière de la Connaissance et de la Liberté puisse continuer à briller face à l’obscurantisme.

Protégeons l’école de la République, lieu de transmission des valeurs républicaines et de formation d’hommes et de femmes responsables. Pour ce faire, soutenons ses valeurs et l’engagement de nos enseignants qui en sont les garants.

Ensemble, protégeons leur liberté d’expression : car, «l’école est un rempart contre les forces du mal. L’école est plus forte que TOUT…».
En ces temps difficiles, faisons preuve d’unité pour ne pas oublier ces martyrs.

Rencontres Citoyennes
Aux vues des dernières décisions « votées » par la majorité lors du dernier conseil municipal et des commissions toujours inexistantes, l’information, la transparence et la participation des Arnolphien.ne.s et de leur représentant.e.s, ne sont décidément pas à l’ordre du jour de cette majorité municipale.

Des projets d’urbanisme sont en cours d’étude sur notre commune, certains connus tel que l’îlot Grivot, d’autres moins tel qu’un projet d’école potentiellement envisagé sur l’ancien camping.

Quel parent a entendu ou s’est vu proposer de participer à la réflexion sur la restructuration de nos écoles ?

Des travaux de réfection des peintures au sol ont été actés, y a-t-il eu une consultation des Arnolphien.nes ?

Nous, habitant.es, élu.es, demandons expressément à être consulté.e.s pour participer à l’élaboration des projets ayant une incidence conséquente sur notre environnement et être acteurs du futur de notre ville.

Qui mieux que nous pour savoir ce qui est bon pour notre commune ?

TRIBUNES DU MOIS
D'OCTOBRE 2023


Majorité municipale

Demain dans notre ville de Saint-Arnoult-en-Yvelines, Saison 3, Épisode 10.
Notre de ville de demain est ancrée dans son histoire tout en se projetant audacieusement dans l’avenir. Une ville qui, malgré sa taille modeste, doit nous rappeler que la modernité et la tradition, loin d’être antagonistes, peuvent ensemble dessiner un avenir radieux.

Cette petite ville de demain se veut résiliente. Face aux défis climatiques, elle développe une agriculture urbaine, privilégiant les circuits courts et une alimentation saine. Elle valorise ses ressources locales, qu’elles soient humaines, culturelles ou naturelles.

L’éducation, elle aussi, a évolué. Les salles de classe traditionnelles se sont ouvertes sur la vie. Les élèves apprennent par projet, explorent la réalité virtuelle pour voyager dans le temps et l’espace, et utilisent des outils numériques pour collaborer avec leurs pairs à l’autre bout du monde.

Les commerces locaux revivent dans son centre et les marchés hebdomadaires offrent des produits locaux et originaux avec des ateliers d’artisans pour vous offrir des plats biens préparés.

À l’horizon, cette ville est une mosaïque harmonieuse de verts et d’architecture innovante. Les maisons, certaines centenaires, d’autres flambant neuves équipées de systèmes de collecte d’eau de pluie. Les vieux murs en pierre sont ornés de jardins verticaux, mélangeant fleurs, herbes aromatiques et légumes.

Les véhicules et les transports doux partagent le paysage urbain. Les places publiques ont repris leur rôle de lieu de rencontre, d’échange et de loisir. Des aires de jeux côtoient des espaces de travail, tandis que les anciens bâtiments sont transformés en hubs culturels et créatifs.

C’est un message provenant d’une intelligence artificielle, adressé aux enjeux futurs auxquels l’humanité sera confrontée. À Saint-Arnoult-en-Yvelines, nous sommes prêts, armés de la volonté humaine. Et l’action débute dès demain, en octobre, par l’avenue Henri Grivot.

Si vous êtes du genre à critiquer sans agir, poursuivez votre lecture plus bas sur cette page. En revanche, si vous souhaitez vous impliquer ou envisager un futur où les transports seront plus doux et la vie plus saine à Saint-Arnoult-en-Yvelines, sachez que nous sommes votre ambition… Notre désir est d’améliorer nos vies, de travailler conjointement avec vous pour rénover notre ville en utilisant des matériaux innovants et respectueux de l’environnement, plutôt que de subir des contraintes difficiles à respecter.




Opposition municipale


Ensemble pour Saint Arnoult
C’est désormais officiel : la majorité municipale a lâché définitivement la Maison Médicale. Elle abandonne toute participation à ce beau projet et laisse le Département seul aux manettes.

Tous leurs éléments de langage pour se dédouaner ne changeront pas la triste réalité.

En lançant le projet en 2019, JC Husson avait anticipé les difficultés des Arnolphiens à trouver un médecin et avait, en coordination avec les praticiens, réagi avant les communes voisines.

Trois ans d’immobilisme après que cette majorité ait elle-même signé un contrat qu’elle a été incapable d’honorer, ont amené le constat que le Département sera plus compétent qu’eux pour mener seul le projet à son terme. Quel aveu de faiblesse et d’inaptitude à gérer la commune.

Alors que le projet initial faisait partie des premiers signés, 3 ans après nous serons au mieux parmi les derniers servis.
Le pire est que la Maison médicale ne verra sans doute le jour qu’après le départ en retraite de plusieurs médecins actuels.
Dramatique.


Saint-Arnoult et Vous
« Si le pouvoir rend fou, le Pouvoir Absolu rend absolument fou »
Les mois passent et aucun projet initié par la majorité, à l’exception des hausses d’impôts et d’un total piétinement de la liberté d’expression.

Nous déplorons l’attitude de cette équipe qui préfère des « coups de Com » plutôt que de travailler en concertation participative.
Au Conseil de septembre, la frontière de l’autoritarisme a été franchie avec :
- L’annulation du temps de parole donné aux Arnolphiens en fin de Conseil
- L’expulsion d’un Arnolphien venant se défendre à l’agression d’un élu
- Le vote d’un nouveau règlement qui restreint le débat et limite le temps de parole.

Cette majorité plonge la commune dans une dérive qui s’éloigne de leurs engagements électoraux qui prônaient « Démocratie et Participation Citoyenne ».

« La véritable humilité est une décence, un équilibre poussant à écouter et parfois s’effacer ».
C’est manifestement une vertu que ne possèdent pas ces élus.

Avancer avec Vous pour le Bien de chacun.

Rencontres Citoyennes
La consultation et l’implication citoyenne promise en 2020 est indéniablement oubliée par l’équipe en place. Par conséquent des élu(e)s des trois groupes des minorités municipales et une association citoyenne s’unissent pour développer la participation des citoyen(ne)s à la vie municipale. Pour porter leur parole mais pas parler à leur place.

L’Association « Assemblée Citoyennes Arnolphiennes » (ACA) est en train de naitre. Elle ne pourra se développer et atteindre ses objectifs qu’avec la participation des Arnolphien(ne)s, votre participation.

S’écouter et se respecter les uns les autres, accepter les divergences d’opinion comme une chance de réfléchir et ainsi prendre les meilleures décisions pour le bien commun, l’esprit collaboratif, l’ouverture d’esprit, la bienveillance, le droit de ne pas être d’accord et de se tromper… tels sont certains des principes que nous requérons dans nos échanges.

L’avenir ne sera serein que si nous le construisons ensemble.

TRIBUNES DU MOIS
De SEPTEMBRE 2023


Majorité municipale

Nous avançons avec votre soutien... Saison 3, Épisode 9.

À mi-mandat, nous avons déjà accompli et lancé de nombreux projets. Grâce à vous, chères Arnolphiennes et Arnolphiens, vos encouragements nous ont permis d’avancer rapidement en collaboration avec les services de l’État, du Département, de la Région, de la Communauté d’Agglomération et avec les agents de la commune de Saint-Arnoult-en-Yvelines.

Le projet de réaménagement de l’avenue Henri Grivot suit son plan initial, avec la déconstruction du site prévue pour fin septembre 2023. Ce projet apportera des logements en plein centre-ville, un parking public, une nouvelle halle pour le marché, ainsi qu’une zone de vie pour se restaurer ou prendre un café.

Le nouveau projet de maison médicale démarre également en septembre par le vote du Conseil départemental qui officialisera ce que nous vous avons annoncé depuis plusieurs mois.

Pour ce qui est de la loi SRU, nous continuons à mettre en place les éléments nécessaires pour réduire l’amende qui pèse sur la commune, un héritage de l’ancienne municipalité qui a été sanctionnée pour son manque d’initiative.

Dans le domaine sportif, nous travaillons à répartir les aides pour moderniser nos équipements, à investir, à trouver des solutions innovantes de financement pour développer davantage les activités sportives.

Afin de faciliter l’interaction entre la mairie, les associations et les écoles, nous avons mis en place un outil leur permettant de soumettre des demandes et de les suivre en temps réel.

La mairie est aussi ouverte plus souvent qu’elle ne l’était par le passé, pour votre confort et notamment pour réduire le temps des demandes de titres sécurisés.
 
Trois journaux électroniques seront installés dans la ville, à l’intersection de l’avenue Henri Grivot et de la rue des Remparts et devant la mairie. Nous procédons également au renouvellement de tout le mobilier urbain d’affichage ainsi que de certains abris de bus.

Pour la rentrée des classes et avec le précieux concours de nos services techniques et agents de la mairie, un gros travail d’entretien et de réparation a été réalisé dans les écoles et les infrastructures sportives pendant les vacances pour notre bien être à tous.

Et bien entendu, en parallèle, nous poursuivons les projets tels que « Petites Villes de Demain », la Porte de Chartres, les écoles, les gymnases, et bien d’autres encore... que nous vous promettons de lancer avant la fin du mandat.

Bonne rentrée à vous !!




Opposition municipale


Ensemble pour Saint Arnoult
En trois ans, cette triste majorité a tout détruit. 

Les projets comme la maison médicale dont on n’entend plus parler, les services qui sont à l’agonie. Les recrutements se multiplient, non pas pour améliorer les services rendus, mais uniquement pour remplacer les départs. Une véritable hémorragie qui marque la défiance des agents vis à vis des élus. Beaucoup ne restent que quelques mois puis fuient, effarés par la vacuité de cette équipe qui ne sait pas gérer une commune et privilégie des intérêts privés.

Face à ce désastre, il ne reste plus aux élus que la menace et l’invective, vis à vis des agents, des élus de l’opposition et des habitants qui essaient de poser des questions au Conseil. De tristes scènes qui se répètent sans cesse.

A tel point qu’ils auto-censurent maintenant les enregistrements du Conseil, pour masquer que ce sont eux qui perdent leurs nerfs et sont incapables de faire face à leurs responsabilités.

Un jeu de dupes dont les habitants et la commune sont perdants.


Saint-Arnoult et Vous
Conflit d’intérêt ? Suite…

Dans l’éclair de juillet, nous alertions sur le réaménagement du quartier des pommiers, de la « privatisation » de l’allée du moulin, décidés sans concertation.

Malgré des paramètres dissimulés par la majorité, nous sommes en mesure de vous confirmer que ladite allée a été classée dans le domaine public communal en 2006 après enquête publique avec commissaire enquêteur, réunion publique, réunion avec les riverains et “main levée des hypothèques de certains copropriétaires”.
Réglementairement, cette allée a été transférée par acte notarié avec une réserve particulière sur l’acte de cession.

Considérant ces derniers éléments, la délibération 2023/33 visant à modifier cette allée communale est donc irrégulière.

Aussi, nous avons demandé au maire de sursoir cette décision estimée à 43 846 € et d’entamer une consultation avec la population dans le respect de la procédure initiée en 2006.

À vos côtés pour porter votre voix, nous vous souhaitons une très bonne rentrée.

Rencontres Citoyennes


TEXTE NON PARVENU.

TRIBUNES DES MOIS
De JUILLET-AOÛT 2023


Majorité municipale

C’est l’été, le temps d’en profiter, Saison 3, Épisode 7 et 8.

L’été est enfin arrivé, apportant avec lui son cortège de soleil éclatant, de douces brises et de journées sans fin. C’est un moment de l’année que nous attendons tous avec impatience, car il est synonyme de joie, de détente et de merveilleux souvenirs à créer.

La Fête de la Musique vient de s’achever, laissant derrière elle des notes mélodieuses qui résonnent encore dans nos cœurs. C’était une célébration extraordinaire, où les rues de Saint-Arnoult-en-Yvelines ont vibré au son de la musique, réunissant la communauté dans une harmonie festive. Que de talents nous avons découverts et applaudis lors de cette soirée magique ! Merci d’avoir été si nombreuses et si nombreux encore cette année.

Notre belle ville est le cadre idéal pour vivre pleinement ces moments de bonheur. Nichée au cœur d’une nature luxuriante, elle offre un environnement propice à l’épanouissement de chacun. Notre parc de l’Aleu verdoyant, les sentiers pittoresques et les paysages enchanteurs sont autant d’invitations à la détente qu’à la promenade.

Mais notre ville ne serait pas ce qu’elle est sans la contribution précieuse des associations qui s’investissent jour après jour pour l’enrichir et la dynamiser. Leur dévouement et leur passion sont les piliers de notre communauté. C’est grâce à leur travail acharné, à leurs initiatives et à leur esprit d’équipe que Saint-Arnoult-en-Yvelines rayonne et prospère. Vous incarnez l’esprit de solidarité et d’entraide qui fait la richesse de notre communauté.

Nous souhaitons à toutes les Arnolphiennes et tous les Arnolphiens de merveilleuses vacances remplies d’aventures, de découvertes et de moments de détente bien mérités. Que ce soit en voyageant, en explorant notre région ou en profitant des joies simples du quotidien, puissiez-vous savourer chaque instant de cette saison estivale.

Même à l’opposition, nous vous souhaitons de vous reposer car nous sommes bienveillants, et nous souhaitons vous retrouver en septembre près à en découdre sur l’ensemble de nos projets, car il en reste beaucoup à venir… PS : Pourriez-vous lire les fiches de nos projets que vous n’avez pas eu le temps de lire pour le dernier conseil ?… Merci d’avance.

Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé serait purement fortuite.

Pour le bien de la commune de Saint-Arnoult-en-Yvelines et de ses habitants.




Opposition municipale


Ensemble pour Saint Arnoult
Quand on n’a rien à dire, on s’invente une réalité virtuelle parallèle. C’est le fil directeur de cette triste majorité qui ne travaille pas ses dossiers, qui ne réalise rien, mais qui communique à tout va sur des «projets à venir». Les études préalables fleurissent et remplissent les pages de l’Eclair, mais il n’y a rien de tangible derrière. Bien évidemment, rien n’est présenté ou débattu en Conseil municipal. Ils préfèrent une communication écrite sans débat possible pour éviter de montrer leur incompétence.

Lorsque l’opposition et les Arnolphiens les confrontent à leur vide sidéral, faute de réponse à apporter, ils quittent ostensiblement la salle, drapés dans leur indignité. Quel manque de respect de la démocratie locale.

Leur seule boussole avouée : intensifier la spéculation immobilière sur la commune.

Le quotidien et les difficultés des Arnolphiens ne les préoccupent pas : après avoir augmenté les impôts locaux, c’est au tour des tarifs périscolaires. Pas de limite dans l’absurde.


Saint-Arnoult et Vous
Délit de favoritisme, conflits d’intérêts ?
Au dernier conseil, les projets d’urbanisme, tant plébiscités, ont été votés sans aucune concertation avec la population, sans réunion publique, sans commission d’urbanisme au préalable.

Pire, les diverses constructions se feront avec la même entreprise, sans procédure de mise en concurrence.

Concernant les logements sociaux du champ des pommiers et des abords, retardés depuis plus de 3 ans par les élus de cette majorité ? Sans scrupule, ces mêmes élus ont voté le réaménagement en voie privée de l’allée du moulin.

Alors que certaines rues ont été réouvertes pour fluidifier la circulation, pourquoi privatiser cette voie face aux logements sociaux et aménager un parking qui dans la pratique deviendra privé ?

Pourquoi ne pas ouvrir cette allée pour pallier l’augmentation des futurs flux de circulation de ce quartier ?
Serait-ce parce que ces mêmes élus de la majorité y habitent ?
(Adjoints et Cie)

A chacun de s’interroger face à ce népotisme manifeste.

Rencontres Citoyennes
Ce nouveau groupe d’opposition est né, pour tenter de réunir des citoyen.ne.s de la ville et expérimenter collectivement des méthodes participatives, en tenant compte de tous les avis. Car la vie de la commune n’est pas qu’une affaire propre à la municipalité, elle est l’affaire de toutes et tous.

Comment ? En mettant en place des réunions et des outils collaboratifs pour recueillir les avis et idées afin de prendre en compte les expertises des habitant.e.s pour co-construire des projets communs.

Nous allons considérer que le conflit est central dans tous processus de délibération, nôtre rôle va être de structurer la controverse. Pour cela il sera nécessaire de choisir des sujets de concertation, permettant aux Arnolphien.ne.s de s’impliquer, avec un cadre, des arbitres, afin que la magie de l’intelligence collective fasse son œuvre.

Une association gérée en gouvernance partagé, avec des élus, devrait voir le jour pour commencer cette aventure d’ici cette automne.

TRIBUNES DU MOIS
De JUIN 2023


Majorité municipale

Les projets avancent et se dévoilent cette année, Saison 3, Épisode 6.

Après seulement trois ans, vous pourrez déjà apprécier l’avancée des projets visibles dans les pages ce cet Éclair de la présentation de l’avenue Henri Grivot avec les simulations en vidéo associées.

Pour rappel, et pour qu’il n’y ait pas de contresens, la parcelle qui avait été donnée gratuitement par l’ancienne équipe municipale, qui se contentait de brader la ville, ils préféraient donner les fonciers de la municipalité, a bien été vendue par notre équipe municipale que vous avez eu raison d’élire.

Le prix de cette vente a été fixé légalement par les domaines, l’organisme incontournable des collectivités qui permet de nous accompagner dans l’achat ou la vente d’un bien, ce qui évite toutes les discussions politiques inutiles sur le bien-fondé du prix.

Notons donc que de 0 nous sommes passés à 640 000 euros, une victoire par KO !!! Cette vente servira à financer l’ensemble des travaux d’aménagement de l’avenue, accompagnée d’une subvention dans la limite de 500 000 euros.

Votre majorité, entourée d’acteurs majeurs du public (le département des Yvelines et notamment l’EPFIF) et du privé a réalisé ce tour de force qui n’a jamais abouti depuis plus de 20 ans : le résultat de votre confiance.

Nous gérons et gérerons tous les projets et tous les sujets de la commune avec la même rigueur pour les réaliser au mieux. Nous découvrons dans chacune des actions engagées par le passé, des irrégularités, des malfaçons ou des choix qui ne sont pas opportuns… Notre responsabilité nous engage, nous réglerons les problèmes du passé et avancerons sur les projets à venir…

La maison médicale ne pouvait pas se réaliser ainsi car le terrain vendu était en parti inconstructible, la réponse aujourd’hui de l’opposition c’est : « Vous auriez pu vérifier ce qu’on a fait… » Nous le faisons hélas, pour tout ce que vous avez tenté de réaliser, à l’image de ce que vous avez fait au Champ des Pommiers malgré les avertissements d’un certain nombre d’Arnolphiens.

La construction de la maison médicale est toujours d’actualité, mais avec un nouveau projet qui lui, peut être réalisé.

Restez donc dans l’obstruction, c’est votre place.
La nôtre est bien dans l’action. 

Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé serait purement fortuite.

Pour le bien de la commune de Saint-Arnoult-en-Yvelines et de ses habitants.




Opposition municipale


Ensemble pour Saint Arnoult
Cette majorité ment encore et refuse la démocratie.
En Conseil Municipal, elle refuse de répondre aux questions sur les projets immobiliers car ce sont «des projets privés sur lesquels ils ne peuvent pas s’exprimer» devant les Arnolphiens. Ce qui ne l’empêche pas, dès le lendemain, de s’épancher dans les journaux sur ces mêmes projets immobiliers.

Sur les logements sociaux, ils tentent de s’approprier la réalisation du Champ des Pommiers, qu’ils ont combattu avant les élections, et se vantent d’en réaliser de nouveaux en peu de temps. Mais ils se joignent aux communes voisines pour demander au Préfet de ne pas respecter la loi SRU et de ralentir…

Pas de débat, pas d’information aux Arnolphiens, des secrets bien gardés (pour quelles raisons inavouables ?), leur attitude méprisante est indigne de la commune.

Ils en découragent même leurs amis ; un tiers de leur liste a jeté l’éponge en constatant leur attitude anti-démocratique.
Mensonges, secrets et autoritarisme, triste bilan à mi-mandat..


Saint-Arnoult et Vous
Que penser d’un maire qui dénigre ses administrés en ne répondant pas aux questions et en refusant tout débat démocratique ?

Que dire des propos méprisants du maire et de ses adjoints à nos prises de parole en conseil ?

Nous demandons des réponses qu’ils ne souhaitent pas donner, nous insistons par écrit, mais ça dérange.

Cette majorité ne souhaite pas travailler avec les élus ayant recueillis vos suffrages, décide seule sous format 49.3, et passe en force toute décision. La démocratie est bien malade dans notre commune.

Les élus d’opposition ne sont pas un contre-pouvoir, mais jouent pleinement leur rôle en interrogeant de manière pertinente la majorité sur ses dossiers… qui hélas s’avèrent peu maîtrisés.

Alors, quel avenir pour St Arnoult ? Hausse des impôts, budgets approximatifs, prêts financiers, projets immobiliers surdimensionnés ?

Que penser des récentes démissions d’élus de cette majorité et des nombreux départs d’agents communaux «malmenés» ?

Le navire de la majorité prendrait-il l’eau ?

TRIBUNES DU MOIS
De MAI 2023


Majorité municipale

Notre belle avenue rénovée… Saison 3, Épisode 4.

Après seulement 3 ans, les travaux de rénovation de notre centre-ville commencent par l’avenue Henri Grivot… le permis de « démolir » a été délivré, la déconstruction est prévue cette année et bientôt notre premier projet (le vôtre et le nôtre) verra le jour…
Les premiers dessins vous seront présentés dans l’Éclair du mois prochain, nous les avons reçus hélas trop tard pour vous les communiquer dans cette édition.
Ils ne sont évidemment pas définitifs mais ils nous permettront de nous projeter ensemble dans le début de la redynamisation du centre-ville (programme d’État).

Un nouvel espace à vivre
Comme nous l’avions déjà annoncé, c’est d’abord en pensant au confort des Arnolphiennes et Arnolphiens que cet espace a été pensé par les équipes projet. Il nous faut des parkings, des trottoirs et de nouveaux espaces de vie pour s’arrêter dans notre centre-ville et profiter de l’accueil de nos commerçants. C’est dans ce confort que nous apprécierons encore plus notre petite ville. L’avenue Henri Grivot deviendra une destination plutôt qu’un passage, où l’on pourra s’assoir, se rencontrer, discuter, et se restaurer en profitant de la gratuité du parking mis à disposition des Arnolphiennes et des Arnolphiens.

De nouveaux logements
Des logements inclusifs, de type « pension de famille », de petits logements individuels (chambres ou studios), qui sont regroupés au sein d’un même bâtiment. Ce type de logement est proposé en partenariat avec le monde associatif, l’État et les collectivités locales, ce qui permet de bénéficier d’un accompagnement social adapté aux besoins des résidents. Un projet important pour les membres de la majorité…

Investir dans la ville
La vente des fonciers de la rue sera entièrement réinvestie dans l’aménagement de la nouvelle avenue Henri Grivot. Et cumulée aux aides de l’État, la réhabilitation du centre-ville ne sera donc pas une charge supplémentaire pour la commune mais un investissement vertueux pour les habitants de la ville.
L’obstruction du conseil municipal va encore voir rouge et voter « non » car c’est un bon projet pour la commune, bien financé et surtout enfin réalisé, car les fonciers cette fois sont vendus et constructibles…
 
Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé serait purement fortuite.
Pour le bien de la commune de Saint-Arnoult-en-Yvelines et de ses habitants.




Opposition municipale


Ensemble pour Saint Arnoult
Le budget 2023 a encore révélé l’hallucinante gestion de cette majorité hors sol qui s’enfonce dans le déni.

La taxe foncière va augmenter de 15% en 2023, par l’effet de l’augmentation du taux voté par la majorité et de la revalorisation des bases. Mais ils refusent d’augmenter la taxe d’habitation sur les résidences secondaires.

Les Arnolphiens vont se serrer la ceinture, mais pas eux.

Ils augmentent le budget 2023 de 32% par rapport à 2022, en espérant une augmentation des subventions de l’État de 1 160%. De qui se moquent-t ’ils ?

Hélas, il y a pire.
La commune disposait de liquidités de 1,2 million d’euros fin 2022. Mais, à la suite de l’abandon du suivi de la Maison Médicale, nous devrons rembourser les subventions déjà perçues du Département (883.000€). En vrai, nous ne disposions donc que de 303.000€ en caisse, la moitié d’un mois de fonctionnement…

Ils nous conduisent dans le mur et nous devons demander à l’État de mettre la commune sous surveillance pour arrêter leur gabegie.


Saint-Arnoult et Vous
Arnolphiens à votre porte-monnaie !
Voici quelques décisions arbitraires que toute la majorité a votée lors du Budget 2023 :
- Augmentation pour la 2e année consécutive, des impôts fonciers. Au vu de l’inflation que chaque foyer subi déjà, nous avons voté contre.
- Projets immobiliers démesurés : la majorité se transforme en agent immobilier pour acheter et revendre des biens. Est-là le rôle d’une commune ? Et, n’y a-t-il pas des dépenses plus importantes à faire pour le bien commun ?
- Subventions aux associations : la majorité prétend qu’il n’y a pas de baisse. Pourtant, toutes ne sont pas traitées équitablement. Certaines ont du mal à survivre.

Nous sommes inquiets quant à l’avenir associatif de notre ville.
- La vidéosurveillance progresse rapidement dans notre quotidien : insidieusement, sans faire l’objet d’un clair débat démocratique. De telles dépenses pour quelles utilités ? Sommes-nous mieux protégés ?

Un bilan ainsi qu’un referendum local sur ces questions sont indispensables.

TRIBUNES DU MOIS
D'AVRIL 2023


Majorité municipale

Bas les masques, l’opposition unanime ne semble pas vouloir le bien de la commune Saison 3, Épisode 3.

Encore une fois, l’opposition veut croire une histoire qui n’existe pas et pense pouvoir nous forcer la main sous de faux prétextes… Le directeur de publication est la personne chargée au sein d’une organisation de rendre le contenu éditorial public. Il est donc responsable pénalement de tout ce qui est publié. Cette responsabilité est incontournable. C’est pour cela que les tribunes du mois dernier ont été supprimées. Le sujet abordé n’ayant pas été jugé.

C’est la loi, tant que la justice ne se sera pas positionnée nous ne vous publierons pas, et en fonction de sa décision nous poursuivrons toutes les personnes qui se sont associées, en particulier celles qui disposaient des éléments et de la connaissance nécessaire pour savoir que ce n’est que de la désinformation…

Continuez à écrire donc…

Vous n’avez plus d’arguments ? Vous trouvez des sources dans les faux faits divers ? Vous voulez n’être qu’agressifs ? Vous n’avez que des reproches à faire aux agents de la commune ? Vous ne voulez que vous mettre en avant ? Vous avez besoin de plus de reconnaissance ? Vous voulez que l’on ne parle que de vos problèmes personnels ?

Il semblerait que l’opposition soit encore unanime sur les réponses à ces questions.

Certains d’entre vous ne viennent toujours pas aux commissions, le travail et les projets ne semblent toujours pas vous intéresser. Vous avez même écrit que les commissions ne servent à rien, alors que vous nous avez pendant des mois reproché de ne pas en organiser assez. Encore une preuve de vos contradictions.

Nous pensons évidemment le contraire…il est donc inutile maintenant de nous reprocher quoi que ce soit, vous ne semblez pas vouloir avancer ou construire.

Nous vous l’annonçons en avance, nous ferons plus que vos mandats cumulés… C’est, pour nous, la seule raison de votre colère et de votre campagne commune de désinformation.

Les projets commencent cette année après seulement trois ans, pour les Arnolphiens et malgré vous.

Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé serait purement fortuite.
Pour le bien de la commune de Saint-Arnoult-en-Yvelines et de ses habitants.




Opposition municipale


Ensemble pour Saint Arnoult
La censure, l’arme des faibles qui ont peur de la démocratie, du dialogue et du débat.

Notre précédente tribune avait été censurée. Nous l’avions ouverte à une association arnolphienne, contre laquelle la Mairie aurait porté plainte pour diffusion d’informations erronées.

Ils se substituent ainsi à la justice pour décréter qui a droit à la parole publique, sans jugement, sans procédure aboutie, juste selon leur bon petit vouloir.

Incapables de gérer la commune et de débattre, ils ont ainsi recours à l’intimidation, à la menace et à l’usage de la force pour empêcher toute expression d’idée qui ne leur plait pas.

Le nombre de plaintes déposées contre leurs opposants est supérieur à leurs décisions et projets communaux.

Et ils n’ont pas le courage de défendre leurs actes devant la justice, dédaignant par exemple se rendre à une convocation du Procureur de la République qui instruisait un dossier qu’ils avaient eux-mêmes lancé.

Ceux qui ont peur du débat ne méritent pas de diriger notre commune…


Saint-Arnoult et Vous
Selon la Cour européenne des Droits de l’Homme « la liberté d’expression constitue un fondement essentiel d’une société démocratique, l’une des conditions primordiales de son progrès et de l’épanouissement de chacun ».

Ainsi, tout individu est en droit d’exprimer ses opinions, ses idées, de communiquer mais il a aussi un droit d’accès à l’information.

Hélas, la majorité vient de bafouer ce fondement en censurant les tribunes de libre expression des groupes d’opposition dans l’éclair de mars 2023.

En réfutant toute idée ou avis contraires, en bafouant tout débat public, en bâillonnant toute forme d’expression, cette majorité fait l’aveu de leur faiblesse.

Après les menaces, les intmidations, et la désinformation, un niveau supérieur dans le déni de démocratie a été franchi.

Lutter contre des idées en les interdisant sans discussion rationnelle et argumentation appropriée n’est qu’une injure arbitraire à la liberté d’expression.

Une censure ne suffit-elle pas à la préface d’une dictature ?

TRIBUNES DU MOIS
DE FÉVRIER 2023


Majorité municipale

Pour le bien de la ville et de ses habitants. Saison 3, Épisode 2
Cette année sera l’année du OUI.


Oui, elle sera belle cette année 2023 envers et contre tous les évènements qui tentent de nous la gâcher. Des évènements tragiques inévitables et d’autres certainement que nous aurions pu éviter… Dans ces moments particuliers nous avons besoin du soutien de l’État, de la Région, du Département, de la communauté d’Agglomération, et de notre ville. Dans ces moments il faut que tous les organes de notre belle République répondent présent et jouent leur rôle. Dans ces moments les clivages politiques doivent être dépassés.

Nous avons confiance en l’année 2023 car nous pouvons compter sur vous tous.

Oui, l’État nous aidera, nous accompagnera pour que nous puissions sortir de cette carence SRU.

Ensemble et sans déformer le visage de notre village, au rythme de la vie, nous avançons quotidiennement pour atteindre notre objectif de construction de logements.

Pour dynamiser il faut pouvoir loger.

Oui le Département est aussi avec nous, il reprend entièrement la maîtrise d’œuvre de la maison médicale pour corriger les erreurs passées et nous assurer de la construire dans un temps record. Selon leur échéancier que nous vous communiquerons.

Oui encore, Saint-Arnoult peut compter sur Rambouillet Territoires. Vous savez vous occuper de chacune des communes avec équité. Naturellement et sans concertation vous comprenez nos enjeux, et nous pouvons avancer sur les dossiers complexes en toute transparence.

Oui nous pourrons envisager de trouver une solution pour rénover ou repenser nos écoles, pour qu’elles restent adaptées à notre petite ville, tout en assurant la sécurité et le confort de nos enfants.

Je peux déjà vous annoncer que deux pôles scolaires sont toujours envisagés car nécessaires et adaptés à notre ville.

Après presque 20 ans, le projet de l’avenue Henri Grivot démarre. OUI Nous allons prolonger le centre-ville, construire des appartements et créer des nouveaux espaces commerciaux et transformer notre marché dominical… Nous continuerons d’avancer et de construire un bel avenir ensemble, parce que nous croyons en notre grande équipe.

Plus que jamais le Oui doit l’emporter.

Et peut-être que OUI, en 2023, les commentaires de l’opposition deviendraient enfin constructifs.

Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé serait purement fortuite.




Opposition municipale


Ensemble pour Saint Arnoult
2023, l’année des renoncements ?

Du bout des lèvres, la majorité a admis ne pas avoir les compétences nécessaires pour mener le projet de maison médicale que nous avions lancé. Ils renoncent à la maîtrise d’œuvre que nous avions tenu à conserver pour que le projet soit conforme aux attentes et besoins de la commune. Ils laissent désormais le Département seul maître à bord pour corriger leurs manquements. Plus de 2 ans de perdus… mais sans eux le projet ne pourra que mieux s’en porter et enfin se concrétiser.

Espérons qu’ils ne renonceront pas à rechercher de nouveaux médecins et prendront enfin des initiatives pour les convaincre de venir s’installer sur la commune.

Ils renoncent également à travailler sur les besoins sociaux de la commune, confirmant leur désintérêt total pour ce sujet. Ils préfèrent avoir recours à Mazars, un cabinet d’audit et de conseil international, bien connu des grandes entreprises, aux honoraires élevés. Dépenser pour masquer l’incompétence, encore et toujours…


Saint-Arnoult et Vous
Toute Vérité n’est pas bonne à dire !

Il n’est plus tolérable d’accepter les attaques de la majorité où la mauvaise foi et les mensonges dominent.

St Arnoult est emprise à des ambitions personnelles. L’attrait du pouvoir est décidément plus fort que la défense de l’intérêt de la commune et de ses habitants.

Notre seule possibilité de donner notre avis et de débattre est lors des Conseils Municipaux.

Hélas, même lors de ces séances, notre démocratie locale est bâillonnée : les injures et les intimidations de certains élus de cette majorité persistent, afin de nous faire taire et nous empêcher d’accéder aux dossiers. Qu’il y a-t-il donc à cacher ?

Mais, n’en déplaise au Maire et à ces amis, nous continuerons à exprimer nos désaccords et à dénoncer leur gestion arbitraire et politicienne.

Aussi, faisons tous un vœu fou : outre de construire des moulins à vents, que la majorité consacre l’année 2023 à réaliser enfin les projets qui VOUS tiennent à cœur.

TRIBUNES DU MOIS
DE JANVIER 2023


Majorité municipale

Une nouvelle année, une nouvelle saison, c’est déjà la saison 3, Épisode 1, nous vous souhaitons une belle et heureuse année à vous Arnolphiennes et Arnolphiens.

Un an pour constater, un an pour corriger les erreurs passées et pour se projeter, et c’est déjà l’année de la mise en place des projets… C’est bien plus rapide que tous les mandats connus à Saint-Arnoult-en-Yvelines depuis plus de 40 ans et ce malgré le Covid. 
L’avenue Grivot : la déconstruction du site aura lieu en 2023. 20 ans de projet à l’arrêt, avancé en moins d’un an. Merci encore à tous les organismes qui nous ont aidés et soutenus.

La maison médicale : après avoir corrigé toutes les erreurs de ce projet, nous l’avons remis entre les mains du département, financeur et initiateur de celui-ci. Il va enfin pouvoir démarrer en 2023. Dès que le Département nous fournira le planning, nous vous le communiquerons.

La loi SRU : mettre en place rapidement les éléments nécessaires pour sortir de la carence imposée par l’État, héritage de l’ancienne municipalité qui a été sanctionnée pour son immobilisme, et réduire l’amende qui impacte la commune.

L’OPAH-RU : finaliser l’étude pour l’Amélioration de l’Habitat du centre-ville et accompagner les propriétaires pour améliorer le quotidien de leurs locataires.

Le sport : concrétiser l’ensemble des études et aides déjà obtenues pour moderniser nos équipements (tous sports confondus), le gymnase, le tennis ou le football.

Et évidemment en parallèle continuer les projets Petites Villes de Demain, la porte de Chartres et d’autres encore…

Beaucoup de projets pour 2023, mais nous avons aussi quelques souhaits… en particulier que certains membres de l’opposition cessent de parler d’eux et un peu plus des souhaits des Arnolphiennes et Arnolphiens pour 2023. Depuis quelques mois, il nous semble n’entendre que des demandes personnelles venant de certains élus de l’opposition.
 
Nous aimerions travailler davantage en concertation plutôt que de se confronter ou de passer le temps des conseils municipaux à écouter des déclarations plus théâtrales qu’utiles. Cela serait certainement plus constructif… mais ce n’est hélas que notre souhait, celui de la majorité qui encore cette année espère pouvoir mieux réaliser les vôtres.

Pour le bien de la ville et de ses habitants.

Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé serait purement fortuite.




Opposition municipale


Ensemble pour Saint Arnoult
L’équipe Ensemble pour Saint-Arnoult vous présente ses meilleurs vœux pour l’année 2023.

Concernant la commune, c’est le moment de planifier les projets et leur avancement pour l’année.

Or, depuis bientôt 3 ans, la majorité municipale a prouvé son incapacité à gérer des projets (maison médicale dont elle se désengage à bas-bruit, champ des pommiers laissé à l’abandon, gymnase reporté aux calendes grecques…), mais elle dépense l’argent communal dans des études préalables de projets flous et inadaptés (déménagement du centre technique, regroupement des écoles).

Nous devons leur remettre les pieds sur terre et avancer sur des projets concrets et utiles, liés à des initiatives locales.

Malgré leur refus d’en discuter en 2022, nous demanderons à nouveau, lors de la discussion budgétaire 2023, que 5% des budgets investissement et fonctionnement soit réservé à des initiatives arnolphiennes.

Ecouteront-ils en 2023 les vœux des Arnolphiens, à défaut d’avoir mis en place les réunions de quartiers ?


Saint-Arnoult et Vous
Effets d’annonces, de concertation : de la poudre aux yeux !

Loin de son pilier principal de campagne, la réalité montre que cette majorité ne souhaite pas mettre en œuvre le virage démocratique tant promis.

2022 a été à nouveau une triste année pour la vitalité démocratique.
Au Conseil Municipal, des méthodes politiques archaïques empêchent tout débat démocratique, de consensus et d’avancées pour le St Arnoult de demain.

Après plus de 2 ans de mandat, l’unique réunion publique du 12 décembre dernier s’est traduite par un bien triste fiasco : les quelques personnes présentes sont reparties sans réponse précise à leurs questions, sans perspective concrète pour notre ville.

Après un long observatoire du Cabinet d’études sur l’état des logements privés de notre commune, aucune intervention du Maire sur sa vision d’avenir pour St Arnoult.

La majorité fait de sa Communication son cheval de bataille, la forme c’est bien, mais des dossiers maîtrisés c’est mieux, et pour quand ?

Tous nos vœux pour 2023.

TRIBUNES DU MOIS
DE DÉCEMBRE 2022


Majorité municipale

Petites conversations de subventions (Saison 2 Épisode 12).

Les projets d’une mairie ne peuvent se faire sans subvention, vous le savez, nous le savons et l’opposition le sait aussi. Et pourtant, selon eux nous n’en avons pas, ou peu, ou pas au bon moment, ou pas de la bonne source… enfin comme d’habitude, le discours est très constructif.

Pourtant, nous avons, juste cette année 2022 reçu des subventions de l’État, de la Région, du Département, etc. L’ensemble de ces subventions versées représente aujourd’hui et juste pour l’année 2022 plus de 325 000 €.
À cette somme viennent s’ajouter 450 000 € sauvés, obtenus et réinvestis. Vous avez pu voir le détail des réinvestissements dans l’Éclair de novembre, diffusé et partagé en toute transparence avec les habitants de Saint-Arnoult-en-Yvelines.

En plus de ces deux sommes généreuses, nous avons quelques exemples des sommes obtenues, toujours pour cette même année 2022 :
Le premier, par délibération du 20 mai 2022, la Commission Permanente du Conseil Régional a décidé de donner une suite favorable à notre demande de subvention dans le cadre du « Plan vert Ile-de-France », soit une attribution de 152 573 €.
Le deuxième, la totalité de la subvention espérée sur la phase 1 du pôle scolaire a été attribuée, soit un montant de 257 890 € correspondant à 40 % du montant total de dépenses.

Et nous pensons pouvoir en obtenir encore une du département de 200 000 € grâce à la triennale de voirie.

Nous pourrions encore lister des dizaines de subventions obtenues pour des montants de 300 à 10 000 euros. Mais nous pensons que la démonstration est faite, la mairie, ses services compétents et les élus de la majorité obtiennent beaucoup de subventions pour réaliser les projets pour le bien des Arnolphiens et de la ville de Saint-Arnoult-en-Yvelines.

À noter que dans la plupart des cas, les oppositions ne soutiennent pas nos demandes de subventions, vous pourrez vérifier dans les comptes-rendus des conseils municipaux. On peut être dans l’opposition et soutenir les demandes de subventions…

Pour le bien de la ville et de ses habitants.

Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé serait purement fortuite.




Opposition municipale

Ensemble pour Saint Arnoult

L’année 2022 va se terminer, sur un bilan toujours aussi nul et désolant pour cette majorité qui démontre chaque jour qu’elle n’a aucun projet pour la commune et qu’elle n’agit que sous la contrainte. Le retour de l’extinction nocturne a été imposé par l’Etat, alors que les enjeux financiers et environnementaux auraient dû être anticipés.

Les fêtes de fin d’année approchent, que les élus de la majorité célèbreront sans aucun doute, drapés dans leurs certitudes. Pour eux, tout va bien puisqu’ils ne consultent et n’écoutent personne.

Ils n’écoutent pas les habitants qui ne peuvent plus trouver de médecin disponible sur la commune et qui désespèrent de voir construire la Maison Médicale que nous avions lancé sur des bases saines et solides.

Ils n’écoutent pas les habitants qui attendent toujours un logement et qui désespèrent de voir le chantier du Champ des Pommiers à l’abandon depuis des mois.

Ecouteront-ils et agiront-ils un jour pour le bien commun ? Ce sera notre premier vœu pour 2023.


Saint-Arnoult et Vous

« Quand la réalité est déplaisante, la fiction demeure le recours idéal »

Depuis des mois, la majorité se complait à conter une fiction en saisons et épisodes.

Leur narration et leur besoin de se justifier devient le seul argument pour justifier leur immobilisme et donner du sens à une gestion arbitraire : « une invitation de plus à suspendre les règles de la communication et de l’action ».

Car, la force de la fiction réside dans le pouvoir de soustraire du réel tout en donnant l’illusion de la vérité.

Et c’est bien la raison qui les conduit à être dans l’univers de fiction en espérant y trouver des certitudes et pourquoi pas des miracles.

Mais, les hypothétiques projets à coup d’études hors de prix sont des rêves qui s’opposent à la dure réalité de la plupart des arnolphiens.

Que dire de la gestion déplorable des déchets du quartier rue basse, de la précarité énergétique des plus fragiles : FICTION OU RÉALITÉ ?

Espérons que l’année 2023 se concrétise par de RÉELLES actions et non par une mauvaise série.

TRIBUNES DU MOIS
DE NOVEMBRE 2022


Majorité municipale

Des nouvelles des économies (Saison 2 Épisode 11).

Certains polémiquent… d’autres agissent. C’est toujours pareil, nous sommes au bord d’une crise mondiale de l’énergie et certains parlent encore de l’an dernier… De ce qu’ils auraient fait… Toujours plus facile de dire que de faire, bien sûr !!!

De notre côté, vos serviteurs élus de la majorité contrôlent et recensent l’ensemble des équipements de la mairie, des écoles et des services publics pour tenter de contrôler et d’améliorer ces machines souvent dépassées. Cette gestion aurait pu être envisagée depuis au moins une dizaine d’année par ceux justement qui auraient soi-disant fait mieux, cela éviterait d’avoir aujourd’hui à contrôler des chaudières qui datent de plus de 40 ans…

Dès 2020, nous avons lancé des études et des bilans énergétiques sur les différents bâtiments communaux. Avec pour objectif majeur d’améliorer leur efficience et diminuer les dépenses de la ville. C’est la raison principale qui nous a conduit à lancer une vaste étude sur les bâtiments scolaires, qui sont actuellement les plus énergivores.

Le rendement des chaudières et le choix du combustible restent un problème qui ne peut être résolu que par un renouvèlement complet de nos installations.

En attendant de pouvoir faire ces changements profonds, nous utilisons dès à présent des accessoires de régulation et de contrôle pour limiter les dépenses d’énergie et/ou descendre la température du chauffage des bâtiments publics quand ils sont vides, pendant les vacances par exemple, ce qui n’a JAMAIS été fait.

Pour les écoles, la température visée doit être 19 degrés de l’ouverture des classes jusqu’à leur fermeture. Les bâtiments vides seront ensuite chauffés à 16 degrés la nuit entre deux journées d’activité et mis hors gel dans le cas où l’absence d’activité se prolongerait plus de trois jours, pendant les périodes de vacances par exemple.

Des tests ont été engagés depuis plusieurs semaines pour arriver à ce résultat, ils ont pris plus de temps que prévu, différés par une amplitude thermique inhabituelle et difficile à gérer sans un matériel plus élaboré. Nous devrions rapidement trouver des solutions pour équilibrer les températures.

Merci pour votre patience et votre contribution aux efforts nationaux.

Pour le bien de la ville et de ses habitants.

Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existées serait purement fortuite.




Opposition municipale

Ensemble pour Saint Arnoult

Depuis le début de leur mandat, nous attendons toujours des actions réelles pour améliorer la vie dans notre commune. Des paroles, des promesses il y en a, mais RIEN de réel.
Désespérant.
Sous la pression de l’État, le retour à l’extinction de l’éclairage nocturne a été voté en Conseil municipal le 29 septembre… mais n’est toujours pas appliqué lorsque nous écrivons ces lignes. Veulent-ils seulement le faire réellement ? En attendant, ils gaspillent vos impôts.
Ils promettent de recevoir plein de subventions… plus tard. Mais la réalité les rattrape ; sur les 2.8 M€ subventionnés par le département dans le « Contrat de Développement Yvelines 2022/2025 » signé le 11 octobre, rien pour Saint-Arnoult.
Et toujours rien sur la Maison médicale. Le Champ des Pommiers est à l’abandon, comme toute la commune. Au lieu de développer le marché, ils sanctionnent les commerçants qui osent réagir.
Parler au lieu d’agir, cela devient leur marque de fabrique, celle des incompétents.

22 élus, 22 responsables.


Saint-Arnoult et Vous

Des arnolphiens ont souhaité avoir la version du commerçant évincé de notre marché dominical.
Aussi, notre libre expression de ce mois sera de lui donner la parole :
« Notre poissonnerie s’est vu interdire de proposer ses produits issus de la pêche de notre bateau partenaire les 9 et 16 octobre. La Mairie a demandé au gérant du marché d’appliquer le règlement communal datant de 1993. En cette période compliquée pour les petits commerces, cette sanction financière appliquée arbitrairement donne l’opportunité de renvoyer définitivement votre marchand de poissons que les habitants connaissent depuis 20 ans.
Que lui est-il reproché ?
- Avoir répondu devant témoins à des insultes et riposté à une menace au couteau d’un nouvel entrant sur le marché,
- Avoir interpellé l’élu pour lui réclamer à nouveau un point d’eau, un accès aux WC et le ramassage des poubelles.
Deux plaintes ont été déposées par votre commerçant, mais qui n’ont aucun poids face à la volonté municipale de lui montrer la sortie ... »

TRIBUNES DU MOIS
D'OCTOBRE 2022


Majorité municipale

Des nouvelles de la lumière (Saison 2 Épisode 9).

Après 8 mois d’éclairage permanent pour notre confort et notre sécurité, vient déjà l’heure du bilan. Le plan c’était d’éclairer la ville pour notre confort, pour notre sécurité et pour accompagner les Arnolphiens dans leurs déplacements qui sont souvent contraints de partir tôt ou de revenir tard. Vous aviez raison, la vie est plus agréable quand elle est éclairée !!

Notre système d’éclairage ne nous permet pas d’être régulé, c’est allumé ou éteint. Les candélabres qui ont été installés, ne permettent aucun contrôle personnalisé ou adapté, ni aux lieux, ni aux heures souhaitées.

Nous avons lancé une grande étude pour obtenir des subventions qui nous permettraient de remplacer ce système obsolète par un réseau d’éclairage dynamique adapté en fonction des besoins de chaque Arnolphien. Nous n’avons pas encore obtenu ces subventions, ce qui va retarder le projet.

Malgré ce bilan très positif, doit-on maintenir l’éclairage si bénéfique alors que le contexte mondial actuel nous demande de moins dépenser d’Énergie pour mieux la répartir en cas de besoin ? Alors que les entreprises et les collectivités sont-elles mêmes soumises à une température maximum de 19 degrés pour le chauffage.

EDF annonce qu’il y a peu de chance d’avoir recours aux coupures électriques cet hiver* et ajoute que la France n’a plus connu de Black-out depuis 1978. Malgré tout, nous devons être solidaires à l’effort national.

Nous prenons donc la décision de couper temporairement l’éclairage nocturne de 23h30 à 5h30 tous les jours.

Vous entendrez nos détracteurs dire ou écrire,
« On vous l’avait bien dit » C’est faux, personne ne pouvait prévoir cette situation de blocage international…
« Ce n’était pas responsable » C’est justement de notre responsabilité de prendre ces décisions, nous restons sur nos positions.
« Vous ne vous préoccupez pas de la sécurité » C’est faux nous finalisons l’installation des caméras de sécurité qui fonctionnent dans l’obscurité.

Pour le bien de la ville et de ses habitants.

Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existées serait purement fortuite.

* Le Monde, Le Figaro, La Croix...




Opposition municipale

Ensemble pour Saint Arnoult

Plus de deux années de mandat municipal, pour un bilan toujours nul.

Toujours rien concernant la maison médicale ou la rue Grivot. Les logements sociaux du Champ des Pommiers sont toujours indisponibles pour les familles qui en ont besoin. L’Aleu sera rénové à grand frais, mais les rues qui y conduisent sont dans un état calamiteux. La Mairie dépense beaucoup et les économies ne sont pas à l’ordre du jour.

Elle ne construit pas l’avenir de la commune, mais dépense pour détruire (elle emprunte pour acheter une maison rue Camescasse en vue de la détruire pour créer une voirie). Quel intérêt pour les habitants? A l’heure où les autorités appellent à la responsabilité de chacun, la commune fait l’inverse en maintenant l’éclairage nocturne, devenant la risée de tout le sud-Yvelines.

L’environnement et la solidarité sont ignorés par cette majorité, plus attachée à la spéculation foncière à court terme qu’à la préservation de notre territoire pour les générations futures.

22 élus, 22 responsables.




Saint-Arnoult et Vous

Aberration du « Quoi qu’il en coûte »

Loin de l’autosatisfaction affichée par la majorité dans leur magazine de propagande, notre vie quotidienne est désormais inéluctablement touchée par les profondes mutations que nous vivons.

Malgré les tensions internationales et la hausse du prix de l’énergie impactant le coût de la vie, la majorité s’obstine à éclairer les étoiles.

Et la décision d’éclairer « quoi qu’il en coûte » pèse cher sur le porte-monnaie des arnolphiens (130 000 € de dépenses en plus à ce jour) et dans les mois à venir la note sera particulièrement salée !

Tout en espérant que personne n’aura à choisir entre se chauffer, se déplacer ou se nourrir.

Face à l’urgence, l’éclairage nocturne devient une aberration, il faut arrêter cette hémorragie financière et ce génocide environnemental. Aussi, il n’est plus possible de regarder ailleurs. Il faut prendre une décision responsable « ici et maintenant » non seulement pour notre planète mais également pour le pouvoir d’achat de chacun.

TRIBUNES DU MOIS
DE SEPTEMBRE 2022


Majorité municipale

La rentrée… (Saison 2 Épisode 9).

Tout d’abord nous espérons que vos vacances ont été merveilleuses, pour ceux qui reviennent et pour les chanceux qui le seraient encore ou ceux qui projettent de partir en période décalée, nous vous souhaitons le meilleur et une bonne rentée.

Pendant ces deux mois les services de mairie et les élus ont avancé activement et conjointement sur les projets comme prévu, vous lirez ou vous avez déjà lu les travaux engagés et ou terminés pendant cette période estivale, profitant à la fois des vacances de certains Arnolphiens, bien méritée, et ceux malgré la chaleur pesante.

Pendant cette période estivale les commissions ont été maintenues, en considérant que les élus avaient des remplaçants, cela permet une rotation suffisante pour assurer la présence de vos représentants qui sont toujours associés aux décisions de la commune, s’ils le souhaitent. Avec un peu d’engagement il est très facile d’assurer la continuité du service public, il suffit de le vouloir !!

Ce malgré la période des vacances, votre Éclair de septembre se muscle pour la rentrée de 4 pages supplémentaires et pour donner suite à vos demandes répétées et aussi au succès rencontré par la première Edition de l’an dernier, les équipes de la mairie vous ont préparé le guide du forum présentant les associations de Saint-Arnoult-en-Yvelines.

Chacune d’entre elles peut à travers ce petit livret vous communiquer les renseignements pratiques dont vous avez besoin, et rédiger un petit texte pour vous en expliquer le fonctionnement.

Deux nouveautés cette année, le format est diminué et carré pour vous permettre de le transporter plus facilement et de mettre plus en valeur vos activités. En plus nous avons souhaité ajouter l’agenda des manifestations de Saint-Arnoult-en-Yvelines des 6 prochains mois. C’est le numéro 1… avec toutes les informations que nous avons reçues avant la date du bouclage.

Ils ont été distribués dans vos boites aux lettres, d’autres seront mis à disposition au forum des associations et vous pourrez retrouver l’ensemble des informations sur le site de la mairie et dans l’agenda de l’application Illiwap de la mairie de Saint-Arnoult-en-Yvelines.

Voilà, nous vous souhaitons encore une bonne rentrée.
Pour le bien de la ville et de ses habitants.
Votre majorité.





Opposition municipale

Ensemble pour Saint Arnoult

L’affligeant spectacle d’une Majorité agressante, irrespectueuse et vulgaire est navrant. Elle ne respecte rien, ni les autres élus, ni les Arnolphiens, encore moins ses électeurs puisqu’elle n’applique pas son projet des municipales.

Forte de sa toute-puissance, elle dépense sans cesse… sans dire vers où elle entraîne toute la ville. Les délibérations votées engagent des projets flous, mouvants et incertains, dont les restes à charge pour la commune sont énormes.
Chaque Conseil Municipal augmente notre charge financière collective d’environ 500.000 €. L’impact sur les impôts locaux futurs de chaque famille sera considérable et tous les élus de la Majorité en seront responsables.

Nous sommes déjà dans le rouge et leur absence de maîtrise des sujets financiers met la commune en grand danger.

Si vous faites parties de ceux qui bénéficieront des nouvelles mesures d’aides décidées par l’Etat, ne pensez pas que cela va vous profiter ; la Majorité va vous les reprendre.

22 élus, 22 responsables.




Saint-Arnoult et Vous

Si la concertation était enfin contée ?
Au dernier Conseil Municipal, le 1er Adjoint à l’urbanisme M. B… a définitivement affirmé leur manière de régenter la commune en déclarant face aux divers questionnements « Ayant été élus, c’est à nous de décider… les Arnolphiens n’ont pas à donner leur avis ».

La majorité persiste inexorablement à vouloir gérer la commune comme leur petite entreprise en faisant fi de toute réglementation et démocratie. Quelle arrogance et manque de respect pour ceux qui leur ont fait confiance !

Mais, espérons que l’été fut propice à la réflexion et que la rentrée soit synonyme de changement avec une participation citoyenne : sur la hausse des impôts fonciers malheureusement déjà votée, ou sur le projet du pôle scolaire qui va coûter plusieurs millions d’euros et supprimer toutes les autres écoles de la commune.

Les mois à venir seront décisifs en dépenses d’investissement. Aussi, Ensemble, il nous faut réagir.

Chers concitoyens, nous vous souhaitons une très bonne rentrée.
TRIBUNES DES MOIS
DE JUILLET & AOÛT 2022



Majorité municipale

Les projets … (Saison 2 Épisode 7 et 8).

La commune va bien et de mieux en mieux, merci encore pour vos encouragements, nous savons maintenant que la plupart d’entre vous comprennent notre engagement et que nous n’avons qu’un seul but : améliorer la vie de chaque habitant de la commune, en réalisant des projets ambitieux mais adaptés à notre petite ville de 6 000 habitants. Et il nous reste encore du chemin à parcourir.

Il faut régler le problème lié à la maison médicale sans perdre trop de temps. Nous vous réaffirmons que nous souhaitons ardemment voir ce projet aboutir mais certains problèmes doivent être résolus avant de commencer sa construction. Nous devons légèrement déplacer la structure du bâtiment prévue sur une zone non constructible qui de plus engendrerait des frais supplémentaires dus aux dévoiements des réseaux de gaz, d’électricité et des eaux pluviales.

Le projet de l’avenue Henri Grivot, commencé en 2006, va bientôt débuter. Nous attendons le permis et la date de démolition des bâtiments. Ensuite nous pourrons communiquer les projets envisagés.

Pour la réhabilitation du parc de l’Aleu, le projet est défini, partagé avec les Arnolphiens sur le site de la mairie, et en attente des dernières subventions.
Chaque année nous lancerons au moins un projet dans notre ville qui aura pour but d’améliorer la vie des Arnolphiens, de faciliter le commerce, d’améliorer l’habitat, de permettre de mieux stationner, de diminuer notre emprise énergétique et de rénover nos équipements publics.

Mais avant de les lancer, il faut les étudier, s’entourer de partenaires fiables et structurants, tels que Rambouillet Territoires, la sous-préfecture, le Département, la Région et l’État pour nous aider à les réaliser, financièrement et aussi techniquement.

Chacun des acteurs est bienveillant à l’égard de notre ville et nous pouvons les remercier aujourd’hui car ils font tous plus que nous accompagner, ils nous permettent d’apprendre plus vite et d’éviter les mauvais choix. Cette période est toujours trop longue, mais nous prenons ce temps pour que les projets puissent se réaliser dans les meilleures conditions et ne pas être obligés de revenir ou même de recommencer le projet à zéro car il a été mal étudié ou mal pensé.

Pour le bien de la ville et de ses habitants.

Votre majorité.




Opposition municipale

Ensemble pour Saint Arnoult

2 ans après les élections, vous pouvez juger de l’inaction de cette majorité. Leur bilan est vide. Aucun projet n’est réalisé. Aucune promesse n’est tenue.

La maison médicale est en péril, rien n’a avancé depuis 2 ans et ils commencent à chercher de fausses excuses pour rejeter la responsabilité de leurs manquements sur leurs prédécesseurs.

Ils n’ont même pas essayé de faire fonctionner les réunions de quartiers, alors que les projets pharaoniques inquiètent les Arnolphiens (nouveau centre technique, nouveau groupe scolaire, nouveaux logements sur l’ancien camping) et ne sont pas débattus en conseil.

La vidéosurveillance, leur seule tentative votée il y a un an, n’est toujours pas sortie des cartons.

En revanche, ils savent attaquer en justice au sujet de clôtures, interdire les panneaux solaires, et porter plainte contre leurs opposants. Leur incapacité à faire face aux enjeux de la commune est évidente.

Leurs combats personnels les occupent plus que les préoccupations des Arnolphiens.




Saint-Arnoult et Vous

Les Conseils Municipaux sont très révélateurs des implications de chaque conseiller de la majorité. Certains absents depuis des mois continuent à donner leur pouvoir pour un semblant d’unité. Il y a même un conseiller qui ne siège à aucune commission. Que fait-il alors dans cette équipe ?

Seuls les élus d’opposition débattent et posent des questions. Et la majorité ? Elle lève la main sans sourciller, certains se regardant même avant de voter. Faut-il faire comme tout le monde et ne pas faire de vague ?

Que dire des procès-verbaux qui ne reflètent pas la réalité des débats enregistrés car le Maire déforme la teneur des interventions qui pour certaines sont fausses. Malgré cela, ces mêmes conseillers absents depuis des mois, les approuvent.

Paradoxal, car même l’adjoint M. JOLY a reconnu au dernier Conseil que le procès-verbal n’était pas sincère mais qu’il votait néanmoins comme les autres afin ne pas créer de polémique dans leur équipe.

Où est donc passer leur liberté de penser et de conscience ?
TRIBUNES DU MOIS DE JUIN 2022


Majorité municipale

Il y a ceux qui reprochent et ceux qui avancent…
(Saison 2 Épisode 6).


Nous ne vous répondrons plus que dans cette tribune, nous perdons trop de temps en conseil municipal sur des sujets qui ne concernent pas la commune. Nous ne vous répondrons que sur les projets et plus jamais sur vos états d’âme n’ayant pour but que de nous ralentir.

Nous avons compris, vous avez perdu et vous ne digérez pas votre résultat… Bien. Mais la commune n’est pas responsable de ça, il faut accepter le résultat du suffrage universel, cela fait déjà deux ans, il faut se rappeler que chacun s’est engagé pour la ville… Utiliser le temps du conseil municipal pour des histoires personnelles nous semble trahir le mandat qui nous a été confié et il est temps de ne plus le faire. Le seul sujet qui semble vous intéresser depuis plusieurs conseils municipaux c’est la tribune… Nous le déplorons.

Nous demandons à certains d’entre vous de ne plus répondre à la tribune que par le biais de votre espace réservé à votre tribune dans le respect de l’article 4 du règlement intérieur validé par la préfecture, mais ne prenez pas le temps des Arnolphiens, des agents et des élus pour vos réponses personnelles ou pour rejeter systématiquement l’ensemble des projets de la ville.

De notre côté nous continuons à avancer, de plus en plus rapidement ; avec toujours de nouveaux projets pour lesquels vous êtes évidemment invités à participer.
Nous attendons dorénavant vos alternatives à ces projets, vos commentaires sur les choix votés plus que vos rancœurs du passé.
La ville attend autre chose d’une opposition, et aujourd’hui à part non, non et non et c’est dommage, nous ne voyons toujours pas de changement malgré nos efforts quotidiens.
Et curieusement, plus nous avançons, plus vous êtes virulents alors que nous continuons à œuvrer pour moderniser notre ville et faciliter la vie des Arnolphiens.

Comme vous l’écrivez et vous le confirmez par vos divers commentaires, c’est vrai nous avançons très vite, et les agents nous aident au quotidien pour réaliser mieux et plus rapidement.

Heureusement, certains d’entre vous participent, mais trop peu. Nous vous remercions pour votre soutien et nous apprécions ceux qui constatent déjà un changement positif à nos actions ; sans pourtant perdre leur esprit critique qui nous permettra encore de nous améliorer.

Pour le bien de la ville et de ses habitants.

Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé serait purement fortuite.



Opposition municipale

Ensemble pour Saint Arnoult

Le vote du budget 2022 a été une nouvelle preuve du fonctionnement aberrant et mensonger de cette majorité.

Sur le fond, ils oublient plus de 300.000€ de charges suite à l’abandon de la MJCS et présentent un équilibre de façade qui n’est pas sincère, et c’est grave.

Ils votent un programme de plus de 10 millions pour le groupe scolaire, tout en affirmant qu’il n’y a pas de projet mais seulement des réflexions. Maintenant que l’enveloppe est votée par des conseillers aux ordres et inexistants, ils ont les mains libres et décideront seuls, sans concertation, et c’est grave.

Sur la forme, ils refusent tout dialogue (leur pratique de la démocratie c’est de discuter uniquement quand on est d’accord avec eux) : ainsi ils n’ont même pas voulu discuter nos propositions de mettre au budget un montant dédié à des projets qui seraient proposés par les Arnolphiens et travaillés ensemble, ou de prévoir un soutien accru aux associations dans le cadre de la reprise de leurs activités.

Quelle démocratie ?


Saint Arnoult et Vous

Une main tendue ?

La majorité veut faire croire qu’elle nous tend la main pour travailler ensemble sur les actions communales. Mais, quelle main ? Celle qui a servie à « poignarder » leur tête de liste afin d’avoir les clés de la ville… Ou celle qui bâillonne l’opposition pour ne pas dévoiler leurs agissements et intérêts personnels ?
L’absence de réunions publiques avec la population sur les projets, le défaut de commissions ou les simulacres pour celles dites obligatoires, le prouvent.
La teneur des Conseils Municipaux illustre le peu d’estime que cette majorité éprouve pour l’intérêt général.
Leur seul objectif, est que nous votions leurs délibérations sans poser de questions et ce, même si pour certaines, elles sont réglementairement contestables.

Détrompez-vous. Quelle que soit cette main, elle n’a qu’un seul dessein : celui de faire taire la VÉRITÉ sur leurs valeurs d’oligarchie.

Pour ne plus cautionner ces manœuvres politiciennes fallacieuses, rejoignez-nous sur notre site Facebook.