29/09/2020

Rentrée-litteraire.jpg
Chaque septembre en France, c’est le mois de l’effervescence ! Enfants et lecteurs partagent des sentiments communs et intenses, entre impatience, curiosité, excitation et appréhension, dans l’attente du grand jour de la rentrée, scolaire pour les uns et littéraire pour les autres.

Septembre 2020, malgré la crise sanitaire, aura sa grande Rentrée Littéraire avec pas moins de 511 romans soit presque autant que l’année dernière. 
La production littéraire étrangère, quant à elle, continue de diminuer, passant de 188 ouvrages en 2019 à 145 cette année. Mais la mauvaise nouvelle concerne les premiers romans, il faudra se contenter de 65 potentielles grandes découvertes, coups de maître, de cœur ou de foudre. 
Comme chaque année, nous avons choisi une cinquantaine de romans en fonction de vos goûts et de l’actualité. Certains s’imposaient, d’autres moins. Après quantité de titres barrés, gommés, réécrits sur nos multiples listes, nous sommes prêtes à vous proposer une sélection variée et de qualité qui, nous l’espérons, comblera vos petits cœurs fébriles de lecteurs. 
Voici quelques-uns des titres qui vous attendent sur nos étagères.

Parmi les livres français tant attendus :
Les aérostats, le 29e roman d’Amélie Nothomb, finaliste recalée du Goncourt 2019. 
Le sel de tous les oublis, de Yasmina Khadra, auteur de grands succès dont Les hirondelles de Kaboul, L’attentat, Ce que le jour doit à la nuit…
Les évasions particulières de Véronique Olmi qui nous offre l’histoire de 3 sœurs, qui, entre mai 68 et mai 81, grandissent dans une société où les codes changent, les femmes s’émancipent et les hommes perdent leurs repères.
Fille de Camille Laurens, nouvelle jurée du Goncourt, nous livre de son côté, un roman féministe. 
Vous aviez vibré avec Né d’aucune femme, son précédent roman qui avait fait l’unanimité. Avec Buveurs de vent, Frank Bouysse saura-t-il vous transporter encore une fois ? 
Cette année, avec Nature humaine, Serge Joncour nous dépeint une magnifique fresque du monde rural pendant les années 90. 
Carole Martinez a eu l’idée de transformer en personnage de son nouveau roman Les roses fauves une lectrice espagnole qui lui racontait une coutume andalouse. 
Et bien sûr : Fantaisie allemande de Philippe Claudel, Chavirer de Lola Lafon, Arène de Négar Djavadi, Comédies françaises d’Éric Reinhardt, Les démons de Simon Liberati, Yoga d’Emmanuel Carrère, Saturne de Sarah Chiche, Une rose seule de Muriel Barbery, Comme un empire dans un empire d’Alice Zeniter, Liv Maria de Julia Kerninon, Du côté des indiens d’Isabelle Carré, Histoires de la nuit de Laurent Mauvignier et bien d’autres… 

Évidemment, nous n’avons pas oublié la littérature étrangère et nous avons sélectionné entre autres : 
Des vies à découvert de Barbara Kingsolver 
Les secrets de ma mère de Jessie Burton 
Nickel boys de Colson Whitehead 
L’autre moitié de soi de Brit Bennett...
 
Cette année encore nous espérons découvrir des pépites dans les premiers romans :
Bénie soit Sixtine de Maylis Adhémar 
La cuillère de Dani Héricourt 
Mémoire de soie de Adrien Borne 
Glory de Elizabeth Wetmore 
La petite dernière de Fatima Daas 
Aria de Nazanine Hozar…
 
Sortez vos plus beaux marque-pages, vous allez en avoir besoin ! Nous vous souhaitons de belles lectures.

En poursuivant votre navigation sur ce Site Internet, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de ce site et de ses services.