11/02/2020

Logés à la même enseigne que les autres terrains communaux, les terres autour du Moulin Neuf sont entretenus sans aucun produit phytosanitaire. Cette étendue située entre deux bras de la Rémarde et accessible par un vieux pont de pierres, dénommé à tort, Pont Romain, n’est pas accessible par les engins mécaniques.
La gestion de ce terrain de près d’un hectare a donc été confié à Sylvestre Haddaden, ou plutôt à ses moutons. « L’écopâturage respecte l’équilibre de ces terres sensibles en les entretenant et en permettant le développement des micro-organismes qui favorisent la multiplication d’espèces diverses, tant végétales (menthe des champs, menthe poivrée, reine des prés, bouillon blanc, pissenlit et diverses autres espèces mellifères) qu’animales (papillons, sauterelles, abeilles, petites abeilles solitaires, bourdons des mousses, grenouilles, crapauds, mulots des champs et toute une diversité d’oiseaux) qui trouvent une nourriture variée et saine permettant un bon développement de leur progéniture », explique volontiers l’amoureux de la nature.
Tout en douceur et en silence, les moutons travaillent à rendre à la nature sa beauté et à lui restituer un riche écosystème.