02/10/2019

Une mutation professionnelle, la volonté de devenir propriétaire, la famille s’agrandit ou le besoin de trouver le calme d’une petite ville ainsi que des services de proximité..., les raisons de déménager et de poser ses valises à Saint-Arnoult-en-Yvelines ne manquent pas.
Comme il est de tradition, la municipalité a procédé vendredi 13 septembre à une cérémonie d’accueil des Arnolphiens installés sur la commune lors de l’année écoulée. Une cérémonie au cours de laquelle nos nouveaux concitoyens, en complément du forum des associations, qui s’était tenu une semaine plus tôt, ont pu également recueillir des informations auprès de quelques associations représentées. À cette occasion, chaque convive s’est retrouvé autour d’un cocktail concocté par les bénévoles de l’association les Amis de Saint-Arnoult.

Famille Bourdon
En provenance d’Étampes où ils avaient fait construire il y a 10 ans, Mélanie et Ludovic Bourdon, leurs fils Thomas 11 ans et Thibault 6 ans ont posé leurs valises en juillet à Saint-Arnoult-en-Yvelines pour un logement plus grand assorti d’impôts locaux bien moindres. “J’ai divisé par deux mon temps de route pour me rendre au travail. Le cadre est bien plus bucolique à Saint-Arnoult. Notre choix s’est aussi basé par la présence du collège et l’ensemble des services sans parler du cinéma dont la qualité du son et d’image est sympa”, précise le père de famille. Thibault a fait sa rentrée en CP à Guhermont et Thomas au collège Georges Brassens.
 
Famille Le Douarin
Installés courant août Zekiye et Olivier Le Douarin et leurs 6 enfants constituent une belle et grande famille. Ils ont quitté leur appartement de Poissy pour “un logement plus grand dans une petite commune au calme, loin des bouchons et du trafic automobile. Nous avons prospecté à Gambais, Élancourt, les Essarts le Roi, pour finalement retenir Saint-Arnoult-en-Yvelines. Ce qui nous a plu ce sont le centre-ville, le cinéma et il y a plein d’activités pour les enfants, beaucoup d’associations. De plus, la situation géographique de la commune est un bon compromis pour mon mari et moi, vis-à-vis de nos lieux de travail”, précise la maman. Les trois aînés de la famille, Izel 13 ans, Kenan et Selim 12 ans sont scolarisés au collège Georges Brassens, Emel 5 ans à la maternelle Guhermont, puis Cem et Sibel 7 ans, à l’élémentaire Guhermont.

Famille Béteille
C’est avec plaisir que Brigitte et Jacques Béteille ont répondu à l’invitation de la municipalité, mais il leur faudra attendre encore quelques mois, mars ou avril 2020, pour emménager dans leur plain-pied à ossature bois pas encore sortie de terre. “Nous avons cherché en vain un logement adapté à la mobilité réduite de mon épouse. Nous avons alors décidé de faire construire. Nous venons de Magny-les Hameaux. À Saint-arnoult, nous avons trouvé un terrain pas trop loin du centre-ville. Cette cérémonie nous permet de prendre quelques informations. Nous avons déjà testé les restaurants et le cinéma, d’ailleurs accessibles”, énumère Jacques Béteille. L’urgence pour le couple est de trouver un logement en location pour cet hiver.

Famille Bourdon

Famille Le Douarin

Famille Béteille